L'art public : études de cas

Le blog des étudiants du cours FAM4500 (UQAM)

Révolution de Michel de Broin par: Julien de Bellefeuille

L’œuvre Révolution de Michel de Broin est une sculpture monumentale présentant des escaliers en aluminium dont le parcours forme une spirale sur elle-même. L’œuvre est présentée à l’extérieur dans un parc dans la ville de Montréal. Cette caractéristique est importante à noter, car le fait que l’œuvre soit présentée à l’extérieur, dans un environnement public, signifie que l’artiste doit nécessairement tenir compte dans sa démarche du lieu de diffusion, afin d’assurer une cohérence dans le discours que l’oeuvre propose. Cette caractéristique est spécifique à l’art public, car elle implique que l’oeuvre opère dans un espace complexe qui comprend des éléments dont la signification lui est propre et la définit. Révolution porte donc une problématique intéressante sur le dialogue que partage l’œuvre avec son lieu d’exposition. Cette problématique sera donc abordée à travers les trois phases d’analyse de l’œuvre soit : la création, la diffusion et la réception.

 

En observant l’oeuvre Révolution, on constate immédiatement que le principal élément mis en place, par l’artiste, est l’élément architectural des escaliers. L’intégration de cet élément réfère directement aux escaliers en spiral que l’on retrouve partout dans la ville avec les appartements. L’oeuvre exerce ainsi un rapport urbain/nature avec le parc où elle se situe, ce qui peut être perçu comme une mise en abyme avec le rapport qu’occupe ce même parc avec la ville. L’utilisation de tels matériaux industriels est de plus en plus fréquente dans l’art contemporain, ici, son utilisation est d’autant plus naturelle puisqu’elle sert à entretenir un rapport avec son lieu d’exposition. On comprend également qu’un tel projet a nécessité la collaboration de plusieurs personnes de différents milieux pour la conception et l’installation d’une telle structure, afin d’assurer une bonne résistance aux intempéries et une sécurité pour les passants. Mais cette caractéristique est nécessaire pour toutes les oeuvres diffusées dans un espace public. L’entretien qui nécessite des techniciens est aussi normal que les méthodes de conservation ou de restauration qu’exercent les spécialistes engagés par un musée pour assurer la conservation d’une œuvre. On ne peut donc pas attribuer le titre de pluridisciplinaire ou interdisciplinaire à une œuvre qui nécessite ce genre de modalité pour assurer sa préservation.

En s’attardant plus attentivement sur le lieu de présentation de l’œuvre Révolution, on remarque que les liens crées par les escaliers sont indirecte. Lorsque l’on observe l’œuvre dans le parc, on ne remarque pas de lien formel entre les deux objets, le parc ne contient pas d’escalier et ses arbres dissimulent en grande partie les immeubles environnants. Bien que le lieu exposition interagisse sur l’œuvre, celle-ci n’est pas pensée comme œuvre in-situe. L’œuvre pourrait très bien se trouver dans un autre parc de la ville sans pour autant changer sa nature.

 

Cette relation entre l’œuvre et son environnement semble bien comprise du public, les œuvres diffusées à l’extérieur ne sont plus rares aujourd’hui. Le système du 1% a beaucoup contribué dans l’initiation du public par leurs nombreuses diffusions à l’extérieur d’œuvres d’art. On constate que les gens ne sont pas surpris de voir de telles œuvres dans les espaces de leur quotidien, celles-ci se fondent à leur environnement.

 

En conclusion, on peut se questionner sur la notion d’interdisciplinarité qui est associée généralement aux œuvres diffusées dans les espaces publics. Les espaces extérieurs ne sont plus des espaces marginaux de la diffusion de l’art, la sélection d’un artiste au programme de 1% ou toutes autres commandes pour la diffusion d’une œuvre à l’extérieur est toujours un point prestigieux pour la carrière d’un artiste. Bien que ces espaces impliquent certaines contraintes dans le processus de conception de l’œuvre, celles-ci devraient avoir les mêmes considérations comme lieu de diffusion de l’art comme les musées et galeries d’art.03

Advertisements

No comments yet»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :